Basket CE2 : 3 ème Quart-temps

Pour notre 3ème intervention avec le club de basket de La Choltière, les CE2 ont plus particulièrement travaillé la passe et développer leurs compétences motrices.

Pour faire une bonne passe, Léo, l’entraîneur nous a montré comment positionner  nos mains sur le ballon. Egalement, il nous a dit où mettre nos mains pour demander la balle. Il nous a fait comprendre aussi que pour une passe plus longue nous devions pousser sur nos jambes qui sont en décalées. Voici quelques photos pour illustrer nos propos.

La deuxième partie de la séance a visé à développer nos compétences motrices : dribbler et avancer et se baisser ou monter sur un banc avant de tirer au panier.

J

Pour conclure, Léo nous a dit que pour faire un match il fallait savoir tirer, passer, dribbler et courir avec le ballon tout en regardant notre cible. Donc nous avons bon espoir de pouvoir faire des matchs pour notre dernière séance la semaine prochaine.

En baskets au basket

Les CE2 profitent également de séances de basket-ball avec Léo l’entraîneur du club de La Choltière.

Voici les premières règles apprises :

– Au basket, il faut toujours se déplacer en dribblant.

– Si on arrête son dribble, on doit aussi s’arrêter d’avancer.

– Pour favoriser notre réussite au panier nous devons tirer dans le carré noir de la planche.

Nous avons également débuter l’apprentissage du dribble à 2 mains afin de protéger son ballon lorsque l’adversaire est proche de nous.

Enfin, nous avons travailler la passe, essentielle dans ce sport d’équipe. « Une bonne passe est une passe décisive! » dixit K. Mbappé

 

Citoyens de demain

Cette semaine, l’ensemble des CE2, nous avons bénéficié de l’intervention du CPIE Logne et Grand-Lieu (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) au sein de l’école. Antoine est venu nous parler de notre production de déchets. Nous produisons des déchets durant toute notre vie, mais nous pouvons décider d’en faire plus ou moins, devenons alors éco-citoyen !

Pour information, un déchet est un objet qui peut être abîmé, cassé, démodé, usé, perdu, obsolète, périmé, toxique, qui ne fonctionne plus, ne s’utilise qu’une seule fois ou des restes ou encore un emballage. D’ailleurs, les emballages représentent la plus grosse partie de nos déchets.

Antoine nous a également appris à reconnaître leur matière pour mieux les trier par la suite. Pour tout cela nous avons fait plusieurs jeux : Jeu de la famille « Qui produit tel déchet ? », jeu de dominos des déchets et un memory des différentes matières de déchets (plastique, papier, carton, bois, aluminium, fer, tissu, restes alimentaires, déchets verts de la nature).

Enfin, il nous a évoqué les différents lieux de collecte de nos déchets : sac noir, sac jaune ou conteneur jaune, conteneur bleu et le vert, le composteur du jardin, la déchetterie, la pharmacie, les colonnes de relais pour vêtements, les petits conteneurs à déchets électriques dans les grandes surfaces et une recyclerie (à Courcoué depuis 2017).

L’idée de trier les déchets de nos classes a été évoquée. Nous en reparlerons certainement au prochain conseil des délégués de l’école.

Antoine nous a aussi fait remarquer que les poubelles de ville et surtout de plage tendent à disparaître, car le vent fait envoler les déchets qui sont à l’intérieur et ils se retrouvent alors en pleine nature ou en pleine mer !

 

Alors maintenant en famille, trions mieux nos déchets !

Animaux hybrides chez les CE2

Les élèves de CE2  travaillent cette période sur les animaux en lien avec notre thème de la nature. Ils lisent, en ce moment, des cartes d’identité animalières, apprennent quelques poésies de Robert Desnos autour des animaux. En arts visuels, ils ont essayé de créer leur animal hybride en s’aidant des revues « Wakou » empruntées à la bibliothèque de Paulx et surtout en s’inspirant d’une technique de photomontage de l’artiste norvégien Arne Olav Gurvin Fredriksen.

Son œuvre consiste à mixer différentes parties d’animaux pour donner des mélanges absolument improbables… mais très réalistes ! Il a commencé ce projet comme un passe-temps en faisant des manipulations de photos en 2012. Il se fait appeler « gyyp« .

Voici quelques productions d’élèves :

Retrouverez-vous le mélange des 2 animaux à chaque fois ?

  

le camédauphin de Guillem et l’aiglafe d’Alexis

  

le daurafe de Quentin et l’aireuil de Maélyce

  

le grenoulou de Malo Biron et l’ocelortue de Charly

  

le requaigle de Gustin et l’aigameau de Lucy.

 

À vos mesures !

En ce moment, la classe de CE2 découvre les mesures de longueurs. La première étape était la manipulation de différents outils pour mesurer divers objets de la classe ou de la cour comme la longueur de notre grande table, la largeur d’un cahier de leçons, le tour d’un ballon de basket, l’épaisseur d’un cahier d’essai, la largeur du terrain de basket, la hauteur d’une table d’élève, la largeur de la classe. Ils se sont bien appliqués pour être au plus juste dans leurs mesures.

Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg

Futurs architectes ?

Le mois dernier, les CE2 abordaient en QLM (Questionner Le Monde) la compétence de se repérer dans l’école. Pour cela il fallait bien visualiser les différents bâtiments de l’école afin de produire un plan de celle-ci. Après quelques photos sur la cour, les apprentis architectes ont réalisé une maquette en salle de motricité avec du matériel de sport. À vous de voter pour celle qui vous semble la plus ressemblante avec notre école.

Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg
Jpeg

De l’étape de maquette il faut passer au plan et ce n’était pas toujours évident. Julien a proposé une solution pratique : utiliser un drone pour voir l’école du dessus.

Est-ce une idée de cadeau de Noël dissimulée ?

Cinéma pour tous !

Jeudi, les CP, CE1 et CE2 sont allés voir « Liz et l’oiseau bleu ». C’était un manga !
C’est l’histoire d’amitié entre des lycéennes. Les avis furent partagés.

Vendredi, nous sommes allés avec les CM1 au cinéma voir le film « Mia et le lion blanc ». Nous avons adoré ce moment au cinéma.
Le moment que nous avons préféré est lorsque le client a voulu tirer sur Charly (le lion blanc) mais que le fusil n’était pas chargé !

Maëlle, Julian et Loni

Découverte du Kübb à l’école pour les CE2

Lors de notre première période, en EPS, la classe des CE2 s’est initiée aux jeux en bois, tels que le Mölkky et le Kübb. Comme le Mölkky, le Kübb est un jeu de quilles traditionnel scandinave qui remonterait aux vikings et appartient au folklore suédois.

Au Kübb, les deux équipes adverses se font face à face. Les cibles (kübbs = valets) sont des blocs de bois d’une quinzaine de centimètres de hauteur et disposées sur les lignes de fond du terrain de jeu rectangulaire. Le roi (bloc de bois plus grand) est placé au milieu des deux équipes.
Le but du jeu est de renverser le roi, pièce unique commune aux équipes, avant que l’autre équipe ne le fasse. Mais avant de pouvoir s’attaquer au monarque, il faut d’abord se débarrasser de ses valets.

Chaque équipe dispose de 5 kübbs et de 6 bâtons d’une trentaine de centimètres pour renverser les kübbs adverses. La stratégie du jeu réside dans la prise de risque à relancer ses kübbs renversés par l’adversaire dans le terrain des celui-ci. En effet, si on rate un de ses kübbs, l’équipe adverse peut s’approcher beaucoup plus près pour continuer à dégommer nos kübbs restants.

Il faut donc être adroit et précis pour avoir une chance de gagner au Kübb.

Jpeg
Jpeg

 

Laaaaaaaa musiiiiiiiiqueeeeee oui ! La musiiiiiiiiiiqueeeeee

Lundi (et lundi dernier aussi), nous avons démarré la semaine dans une symphonie, une fanfare, bref dans la bonne humeur ! (Les autres semaines aussi, mais il faut avouer que là ça changeait du quotidien, bref ! Arrêtons le suspense et dévoilons ce qui s’est passé dans notre école).

 

En plus vous n’attendez que ça de savoir avouez-le.

 

Et là vous vous dites « elle va jouer longtemps aves nos nerfs comme ça? » pas de panique, j’arrive.

« Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi… » (pardon, mais il fallait vraiment que je place cette réplique. Et si vous lisez ce petit message de fin, bravo, vous avez lu la réplique en entier !)

Bon, sinon ! La Stéphanoise de St Etienne de Mer Morte est venue nous rendre visite !

Les enfants (et les adultes, il faut dire qu’on n’est pas tous experts en la matière ! )ont pu découvrir les différentes familles d’instruments, apprendre leurs noms, les différentes parties de chaque instrument. Mais le top du top, c’est que nous avons même pu les essayer !!!! Et quelle joie de découvrir certains talents cachés, de voir que des petits loulous de 3 ans ont un tel souffle qu’ils arrivent à ne pas faire de « canard » (vous savez le son hyper aigu qui sort quand on souffle mal !) dans un saxophone !

Un super moment que nous avons tous appréciés, petits et grands.

Encore un grand merci à la Stéphanoise !!!!

DSC_0212

Petites perles enfantines:

  • Ca c’est un papillon ! Non, c’est un pavillon 🙂
  • Oh, on dirait une cloche à vache !